Dissertations Sur Les Passions Citations Damour



Des citations d'amour aux proverbes sur les amourettes

L'amour a toujours été l'un des thèmes de citations préférés. La passion amoureuse qui emplit notre vie et nos pensées, les grands auteurs ont tenté de le décrire, parfois avec humour, souvent avec inspiration.

Les proverbes populaires ne sont pas en reste non plus concernant l'amour. Depuis Tristan et Iseult, depuis que la littérature existe pour nous fournir de merveilleuses citations, l'amour interdit, l'amour impossible ou l'amour triste est un sujet inépuisable de belles phrases, au même titre que l'amitié.

Avec nos citations sur l'amour, c'est aussi l'occasion de faire plaisir avec une belle phrase, de trouver un mot juste ou une source d'inspiration pour son ou sa bien aimée ! Une citation courte sur l'amour fait toujours plaisir !

Vous aussi, que vous soyez à la recherche de l'amour éternel, de l'amour fort, de l'amour passionnel, que vous désiriez parler de l'amour pour votre maman ou pour votre fils, ou que vous soyez déçu après un amour brisé, un amour perdu, retrouvez ici les plus belles citations de grands auteurs ou d'internautes à propos de l'amour !

Consultez également nos citations sur la passion ou sur les sentiments.

Dans un amour, j'y consens volontiers, l'on peut rester surpris que tel homme s'éprenne de telle femme, et réciproquement, alors que rien ne semble motiver cet amour, sinon précisément ceci: que c'est lui, et que c'est elle. André Gide , Préface aux Essais I de Montaigne,, p.15



Pour en savoir plus

On préfère parler d'amour et exprimer librement son amour par de belles phrases d'auteurs que d'écouter les mauvaises nouvelles à la radio... Car l'amour, comme l'amitié, embellit nos vies. 


La Fontaine disait : "Tout l'univers obéit à l'Amour ; Aimez, aimez, tout le reste n'est rien.", et c'est une des plus belles citations jamais écrites à propos de l'amour.

Enfin, à condition que l'amour soit réciproque, sinon l'amour impossible et sans retour devient une source de souffrances.
Cependant, l'amour n'est pas qu'amoureux : il est aussi amour maternel, amour filial, amour fraternel. Et puisque l'amour n'est pas toujours passion, il faut savoir faire durer l'amour jusqu'à la fin de nos jours en acceptant aussi qu'il soit parfois imparfait.

Qui n'a jamais écrit un poème d'amour ou une grande déclaration d'amour, déclamée sous une fenêtre ou rédigée sur un bout de papier froissé ?

Ici, les rédacteurs de citation du jour en connaissent un rayon sur l'amour ;)

A découvrir aussi

L'amour est le remède à tous les mots.

Propositions en rapport

  • Aimerquelqu'un qui vous aime aussi, c'est du narcissisme. Aimerquelqu'un qui ne vous aime pas, ça, c'est de l'amour. - 8 votes
  • Une chose est sure c'est que je ne t'aime pas comme tout le monde, jamais je n'ai aimée comme ça. Sur le coup ça fait peur mais ça fait... - 3 votes
  • Le problème avec un amour romantique, c'est qu'il se nourrit d'illusions. On projette sur l'être aimé un idéal qui finit toujours par... - 0 vote
  • l'amour réel c'est savoir dire j'aime pas sans crainte ni regret ni peine - 1 vote
  • Le pire dans le sentiment amoureux c'est de se focaliser sur l'amour qu'on a donné à quelqu'un qui nous a laissé tomber. Ouvrez-vous à la... - 2 votes
Toutes les dernières propositions

  

 

  Comme le désir s'étaie sur le besoin, la passion s'étaie sur le désir. 

 

  Descartes pense sous le nom de « passions de l'âme » l'ensemble de la vie affective puisqu'un affect implique une passivité de l'âme. Un désir, un sentiment, une passion sont des modifications de la sensibilité sous l'effet de ce qui agit sur elle.

  Néanmoins on appelle plus spécifiquement passion, une modalité d'expression particulière du désir. Tandis que les désirs sont multiples et divers dans une vie, la passion implique une unification des désirs.

 Définition : Une passion est un désir dominant, exclusif, suffisamment puissant pour envahir toute la vie de l'esprit et polariser une existence sur un seul objet. En dehors de l'intérêt porté à l'objet passionnel plus rien n'importe. Tout l'univers du passionné converge vers un unique pôle qui le fascine.

 PB : Qu'est-ce qui confère à l'objet sa souveraine puissance ?

  Il semble bien que ce soit son caractère inaccessible. Si la tendance naturelle des désirs est de chercher la satisfaction, le propre du désir passion est de la rendre impossible. Et sa merveilleuse puissance trouve dans cette impossibilité le secret de sa force. Si l'objet de la passion pouvait être possédé, la passion s'évanouirait. Elle se maintient par la distance irréductible séparant le désir de son objet. Le désirable creuse sans fin le désir, l'exaspère et ne fait flamber le désir sous forme passionnelle qu'autant qu'il se refuse. C'est dire que l'obstacle lui est consubstantiel.

 Exemples : C'est Juliette que Roméo aime, mais les Montaigu et les Capulet sont des ennemis irréductibles. C'est Yseult que Tristan aime, mais c'est la femme de son oncle, le roi Marc. C'est Hippolyte que Phèdre aime, mais c'est le fils de son mari. C'est la perfection de l'oeuvre d'art que Modigliani aime mais la perfection est au-delà de toute réalisation. C'est Dieu que Sainte Thérèse D'Avila aime mais on ne peut pas tenir Dieu dans ses bras. C'est la performance limite qu'aime le sportif de l'extrême, mais il y a toujours une limite au-delà de la limite etc.

   Etonnante expérience que ce vécu où la ferveur se joint à la plus profonde douleur. Impossible de penser à autre chose. On a l'impression que le passionné est sous la domination d'une force dont il dit souvent qu'elle est « plus forte que lui ». Au diable la ruine d'une famille, le déshonneur, il faut aller jouer. « Il y a du supplice dans la passion, le mot l'indique » remarque Alain (Les arts et les dieux). Le thème du philtre d'amour, dans Tristan et Iseut, symbolise cette idée d'une possession, d'un charme opérant sur un sujet pour lui ôter sa liberté. Poids du destin, d'une faute à expier dans la tragédie grecque, d'un désir inconscient pour la psychanalyse, la passion rime avec aliénation même si ce n'est jamais sans mauvaise foi qu'un homme peut prétendre être dépouillé de sa liberté. Oreste incarne cette ambiguïté de la passion dans Andromaque (Racine). Il incrimine la fatalité, la vengeance des dieux dont il se dit la victime mais il avoue aussi son consentement intime à tout ce qui arrive : «  je me livre en aveugle au destin qui m'entraîne ».

 

  PB : Quel est le sens de l'expérience passionnelle ? Qu'aime-t-on vraiment lorsqu'on aime passionnément ? Est-ce l'objet de la passion ou bien cet objet n'est-il qu'un moyen permettant au désir de se poursuivre lui-même comme une fin ?

  L'idéalisation de l'objet dans l'amour-passion (Cf. Stendhal et sa description du phénomène de cristallisation), sa tendance à fonctionner comme le symbole de l'ailleurs, de l'absolu inclinent à penser que l'amour-passion est un amour abstrait (à distinguer du sentiment d'amour). Il ne porte pas sur un être réel mais sur un être construit dans l'imaginaire. Jouhandeau a dit cela dans Chronique d'une passion : « On ne « voit » pas ce qu'on aime, on « voit » autre chose ou quelqu'un d'autre qu'on est seul à « voir »...mais que tout d'un coup, on cesse d'être aveuglé par cette lumière intérieure, par cette propre lumière qu'on projette sur l'autre, qui l'embrase et qui le transfigure » et le charme s'évanouit.

  Alors qu'aime-t-on vraiment si ce n'est pas l'objet d'amour ? Il semble bien qu'il faille répondre avec St Augustin : « Amabam amare ». Ce que nous aimons, c'est aimer. Proust le confirme : « Les maîtresses que j'ai le plus aimées n'ont jamais coïncidé avec mon amour pour elles...elles avaient plutôt la propriété d'éveiller cet amour, de le porter à son paroxysme qu'elles n'en étaient l'image ». Et dans son beau livre L'amour et l'Occident, Denis de Rougemont écrit : « Tristan et Iseut ne s'aiment pas...ce qu'ils aiment c'est l'amour, c'est le fait même d'aimer et ils agissent comme s'ils avaient compris que tout ce qui s'oppose à l'amour le garantit et le consacre dans leur cœur pour l'exalter à l'infini dans l'instant de l'obstacle absolu qu'est la mort ».

  S'il en est ainsi, il faut voir dans la passion une sorte de ruse du désir qui poursuit sa propre intensité comme une fin en soi et qui sait bien que sa condition de possibilité réside dans son ascèse.

 

  Si, en revanche, on est sensible à la souffrance, à l'agonie de la vie, constitutives de cette expérience, on peut se demander si la passion ne révèle pas éros comme un refus de la vie. Tout se passe comme si le désir vivait de désirer sa propre suppression dans l'accomplissement absolu or le vrai nom de cette jouissance parfaite, c'est la mort. De fait, les grandes passions sont toujours des histoires d'amour et de mort. La passion du Christ, celle de Roméo et Juliette, de Tristan et d'Iseut pour ne citer que les monuments du genre. S'agit-il de comprendre que la vérité secrète d'Eros est Thanatos ?

 

 

 

Partager :

Marqueurs:aliénation, amour fusionnel désir de mort, Désir, imagination, mauvaise foi, passion, passion d'amour, possession, ruse du désir, sentiment d'amour

Posté dans Chapitre IV - Désir.

0 Replies to “Dissertations Sur Les Passions Citations Damour”

Lascia un Commento

L'indirizzo email non verrà pubblicato. I campi obbligatori sono contrassegnati *